La part d’ombre (Zaz)

Superbe chanson pour allier nos contradictions

lire la suite

La rivière bien nommée (Patrick Corillon)

Au commencement était le Verbe. Le Verbe était un cercle parfait. Le Verbe était partout et nulle part. Lorsqu’il prit conscience de lui-même Le verbe ignora le nulle part Et ne se reconnut que dans le partout. Il perdit ainsi une part de lui-même Et de cercle, il se réduisit à la forme d’un œuf. […]

lire la suite

Dans le ventre (Alexandre Drouet et Thierry Janssen)

Un jeune homme est coincé dans un train à l’arrêt au milieu de nulle part. « Problème de locomotive »! Il se met alors à nous raconter son adolescence: les difficultés financières de ses parents, les moqueries des autres élèves, ses déboires amoureux, ses amitiés, ses premiers vols… Il s’appelle Jonas. A 16 ans, il […]

lire la suite

Masque, émotion et identité

Dans le cadre d’une résidence artistique de la Cie aux Grands Pieds au Collège de Calvisson,une classe a eu l’occasion de débattre avec les artistes durant un cours de français. Dans cet extrait, il est question des masques blancs portés par les artistes, de la lenteur de leur déplacement, de l’émotion que cela a suscité. […]

lire la suite

Dans la maison (F. Ozon)

Un adolescent se cherche, comme beaucoup, sauf qu’il manque d’un site pour se donner lieu :  pas vraiment de famille, pas vraiment de maison et ce qui s’y passe complique fâcheusement toute construction identitaire. Pour se construire une identité, une intimité, il va falloir aller voir ailleurs. L’occasion va lui être donnée par un condisciple […]

lire la suite