Rien ne s’oppose à la nuit (D. de Vigan)

« Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence. » Très beau livre sur la relation d’une fille avec une mère pas […]

lire la suite