Amandine II (Saez)

Entre valium et extasy

Mais dis-moi qui va me sauver

Depuis que j’ai perdu Amandine

Moi je sais même plus où aller

Faudrait que j’calme un peu les bars

Faudrait que je speed un peu moins aux novocaïnes

C’est pas que je sois vraiment fêtard

C’est juste qu’il me manque

Mon héroïne

Amandine, Amandine

Même plus envie de me révolter

Même plus envie d’baiser mon chien

Et le monde peut bien cramer

Que ça ne ferait plus rien

J’ai perdu l’amour de ma vie

J’ai perdu mon ange mon bébé

Mais depuis que t’es plus dans mon lit

J’ai plus que des balles à me tirer

Amandine, Amandine…

Et ce putain de monde peut bien cramer

Et les drogues peuvent bien me faire planer

Jamais je ne crèverai sans toi

Et ce putain de monde peut bien cramer

Et les drogues peuvent bien me faire planer

Jamais je ne crèverai sans toi

Jamais je ne crèverai sans toi

publié dans florilège, le scriboire and tagged , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *