Seconde chance (Maryhé)

Et si l’on reprenait tous ces mots qu’on regrette,

Tous nos gestes de colère,

Tous nos emportements.

Et si l’on revenait sur nos pas

Au temps où la tendresse illuminait de joie le ciel de nos instants.

Et si l’on s’efforçait de comprendre

Sans chercher à juger,

Sans vouloir trouver qui de nous est coupable.

Essayer de comprendre, essayer de savoir,

Pourquoi des fils d’indifférence ont tissés la toile de nos jours

Et maquillés de cendre le visage de l’amour.

Où donc s’en est allé ce désir de nous

Ce bonheur d’être deux que l’on trouvait si doux?

 

Et si l’on effaçait tout ce qui nous sépare,

Si l’on tournait la page

Pour tenter l’aventure d’un tout nouveau départ.

Si l’on s’accordait une seconde chance;

Si l’on donnait le jour à nos plus beaux souvenirs,

Peut-être pourrait-on repenser notre avenir,

Chercher où se rejoindre pour se reconquérir,

Et continuer ensemble à bâtir nos vies?

publié dans florilège, le scriboire and tagged , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *