Amour-L ‘épreuve du feu de l’érotisme

 

Comment l’amour se noue-t-il à la sexualité et à l’érotisme ? Je pense à une formuled’Octavio Paz [1] , qui explique pourquoi il a choisi  » La flamme double  » comme titre à un de ses livres : « Selon le dictionnaire espagnol des Autorités, la flamme est la partie la plus subtile du feu qui s’élève et s’exhausse en figure pyramidale. » Le feu originel et primordial, la sexualité, lève la flamme rouge de l’érotisme et celle-ci, à son tour, soutient et exalte une autre flamme, bleue et tremblante: celle de l’amour.

Erotisme et amour: « la flamme double de la vie ». La sexualité est le feu d’où tout participe, le feu comme vie et comme puissance de destruction, l’érotisme est la manière dont ce feu se trouve attisé par les objets qui jouent avec la distance, qui s’approchent, échappent, séduisent, se protègent juste à temps.
Et à travers cela, quand l’amour s’en mêle, cela se reconnaît à ce que quelqu’un d’autre est rencontré sur le champ de la sexualité et de l’érotisme, quelqu’un d’autre qui ne se laisse pas saisir. Il faut alors compter à partir du fait qu’on est deux, qu’on ne maîtrise plus seul ce qui arrive, que rien ni personne ne semble pouvoir venir remplacé l’être aimé, qu’entre soi et cet être aimé se déploie tout un monde dans lequel viennent s’inscrire toutes les choses faites au nom de cet amour.

AM

[1] Poète contemporain du Mexique

publié dans le scriboire, pass-thèque and tagged , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *