Un petit trip

 
« Mon soutien pour l’instant c’est les TRIPS »

C’est comme cela qu’un participant terminait un de ces messages, énumérant les « doses » qu’il prend, le constat d’une vie qui part « en couille » et la recherche d’un quelqu’un qui pourrait le soutenir.

Ce message nous a donné l’occasion d’échanger.

A défaut de quelqu’un, il y a les trips …

Trips, …un besoin peut-être aussi d’y mettre des tripes, des les éveiller pour y comprendre quelque chose.

Tripes qui parfois circulent en souterrain entre différentes personnes et dont il s’agira de faire l’inventaire afin de démêler ce qui nous appartient.
Tripes qui, nommées, parlées avec quelques autres peuvent sous-tendre ce que nous vivons pour soutenir notre propre vie, nos propres tripes qui telles des traces de pas, toujours singuliers, permettent de s’y retrouver et poursuivre son chemin de bon pied.

La recherche de LA bonne personne, d’un quelqu’un qui pourrait tout soutenir, tout comprendre, n’est-elle pas plutôt la recherche de plusieurs personnes, plusieurs ancrages ?

De là naît une invitation à entendre les trips comme des voyages qui permettent de s’arrimer et de trouver, dans les multiples rencontres un soutien suffisant avant de poursuivre sa route.

Peut-être ces quelques association vous ont envie d’en ajouter d’autres, n’hésitez pas à nous les communiquer et nous les mettrons en résonances aux nôtres.

Tys, à partir des échanges entre animateurs

publié dans le scriboire, trace des passages and tagged , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *