Grain de sel, grain de sable

J’ai envie de partager une histoire avec vous. Une histoire qui peut être interprétée de différentes façons, n’hésitez pas à en donner votre lecture …

Une ancienne tradition bédouine rapporte ce récit :

Au moment de mourir, un père lègue à ses trois fils ses onze chameaux.
Il donne la moitié à l’aîné, le quart au second, le sixième au plus jeune.
Voilà un héritage bien encombrant.
Dans l’incapacité d’effectuer le partage, mais refusant de se battre, les trois fils vont demander conseil au vieux sage du village voisin.
Celui-ci leur dit qu’il ne peut résoudre le problème; mais il leur donne un conseil : “Prenez ce vieux chameau qui est dans la cour, peut-être vous en ferez bon usage.”
Les fils rentrent chez eux avec ce douzième chameau et alors, ils peuvent faire le partage: 6 pour l’aîné, 3 pour le cadet, 2 pour le dernier.
Ils ramenèrent, pour finir, le vieux chameau à son propriétaire.

Pour moi dans cette histoire le douzième chameau n’est pas une solution au problème mais ce qui transforme le problème. Ainsi souvent un pas de côté, une rencontre, une expérience, un douzième chameau permet de construire une autre vision de ce qui peut poser problème…

A vous lire

Tys

publié dans le scriboire, trace des passages and tagged , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *