Requiem pour l’été

Chers Passadiens,

Le requiem borde une fin. La fin annonce un début. Le début qui s’annonce est aussi celui de mon arrivée sur la toile. Ce morceau de toile que nous partagerons durant cette année qui débute.
Les fils tissés ici de mots et de sigles tendent à soutenir le mouvement pour grandir.
Alors il est plaisant de voir l’été se terminer annonçant l’automne et ses feuilles jaunes ou rouges, septembre et ses débuts en fanfare encore coloré du bleu de l’été indien.
Alors il est temps de vous annoncer l’année nouvelle et mes débuts de Passadienne.

En espérant que ces mots déposés nous ferons grandir ensemble, je vous souhaite, chers Passadiens, une année riche de musiques et de contes, de mots et de cris, d’images et de sons, de sentiments pleins. Une année emplie du flux de la vie.

Le printemps nous attend à la fin de l’hiver, il n’y a donc pas à s’en faire.

Sas

publié dans le scriboire, trace des passages and tagged , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *