J’ai peur (Gerard Presgurvic)

Vous mes amis mes frères de sang
Vous que j’aime depuis si longtemps
Est-ce que comme moi sur vos épaules
Vous sentez la mort qui vous frôle
Vous qui riez de tout de rien
Qui vous moquez bien de demain
Moi Roméo qui vit debout
Ce soir amis je vous l’avoue

J’ai peur, j’ai peur
Que nos ombres si légères
Demain se changent en pierre
Que les étoiles qui nous guident
Un jour nous poussent au vide
J’ai peur, …
Que demain tout s’arrête
Que l’ennui s’installe dans nos têtes
Que le vent du hasard se prenne dans nos guitares

Vous mes amis mes frères de goût
Vous qui voulez goûter à tout
Les fruits du cœur sont les plus tendres
Mais ils se meurent quand vient décembre
Vous qui avez de la jeunesse
Tout le courage et la paresse
Alors écoutez un de votre âge
Qui ce soir voit venir le naufrage

J’ai peur, j’ai peur
De la vie qui nous attend
Des mensonges de nos parents
Pour nous tout est facile mais le bonheur est fragile
J’ai peur, j’ai peur, j’ai peur, oh j’ai peur
Que les dieux en colère
Se vengent sur nous mes frères
D’aimer autant la vie mais sans leur dire merci…

J’ai peur, oh j’ai peur
De la vie qui nous attend
Des mensonges de nos parents
J’ai peur, oh si peur, j’ai peur… j’ai peur
Que les étoiles qui nous guident
Un jour nous poussent au vide
J’ai peur,
J’ai peur, …

Gerard Presgurvic

publié dans florilège, le scriboire and tagged , , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *