Chanson_original_large

La rivière bien nommée (Patrick Corillon)

Au commencement était le Verbe.
Le Verbe était un cercle parfait.
Le Verbe était partout et nulle part.
Lorsqu’il prit conscience de lui-même
Le verbe ignora le nulle part
Et ne se reconnut que dans le partout.
Il perdit ainsi une part de lui-même
Et de cercle, il se réduisit à la forme d’un œuf.
A l’intérieur de l’œuf poussa le verbe être.
Le verbe être était protégé par le verbe avoir.
La coquille de l’avoir était très fragile.
Elle se craquela avant terme.
La naissance du monde survint prématurément.
Le verbe être n’était pas terminé.
Il se répandit en une rivière sauvage.
La coquille brisée de l’avoir s’émietta
En un paysage qui borda la rivière.
La rivière voulait rester dans le paysage.
Mais elle coulait toujours plus loin.
Seul, le reflet du paysage
Accompagnait la rivière partout où elle allait.
Mais où vas-tu donc ? demande le paysage
Nulle part, répond la rivière.

« Réunis autour d’une boîte aux trésors, les spectateurs écoutent le narrateur raconter sa quête à la recherche des origines de la légende de la Rivière Bien Nommée. Le mécanisme des objets, les illustrations, la typographie, la musique et la voix sont réunis au service du récit, à la façon des cantastories ou des kamishibai, ces petits théâtres de papier ambulants où les images servaient aux chanteurs et musiciens de points de départ pour raconter leurs histoires. Cet art traditionnel, dont on trouve les premières traces dans l’Inde du VIe siècle de notre ère, a traversé les époques et les frontières jusqu’à la nôtre. La Rivière Bien Nommée est l’occasion pour Patrick Corillon de revisiter cette forme de narration. Il nous parle de la difficulté d’être vraiment de son époque quand on est imprégné de tant d’histoires qui ont traversé le temps. »

Spectacle généreux qui fait traverser les époques pour questionner ce qui reste de notre identité et de ce qui s’en va.

tys

publié dans chambre de vision, guignol and tagged , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *