J’ai la vie qui m’pique les yeux (Renaud)

J’ai la vie qui m’ pique les yeux J’ai mon p’tit cour qu’est tout bleu Dans ma tête j’ crois bien qu’il pleut. Pas beaucoup, mais un p’tit peu. J’ m’interesse plus à grand chose Même pas fatigué, j’ me r’pose J’ bois la vie à toute petite dose, J’ vois plus la couleur des […]

lire la suite

Incomplet (Bad Religion)

Traduction du texte original en anglais Mère, père, regardez votre petit monstre, Je suis un héros, je suis un zéro, Je suis la chute de la pire blague de l’histoire, Je suis une serrure sans clef, une ville sans porte, Une prière sans foi, une concert sans partition, Je suis un gros mot, un clin […]

lire la suite

Bring me to live (Evanescence)

Wake me up inside, Wake me up inside, Call my name and save me from the dark, Bid my blood to run, Before I come undone, Save me from the nothing Ive become…

lire la suite

Quatre phrases de (Charles Baudelaire)

« Alors, ô ma beauté, dites à la vermine Qui vous mangera de baisers Que j’ai gardé la force et l’essence divine De mes amours décomposés » **** « Le beau est toujours bizarre » **** « J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans » **** « Etoile de mes yeux, soleil de ma nature Vous, mon ange et ma […]

lire la suite

L’ennemi (Charles Baudelaire)

Ma jeunesse ne fut qu’un ténébreux orage, Traversé çà et là par de brillants soleils; Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage, Qu’il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils. Voilà que j’ai touché l’automne des idées, Et qu’il faut employer la pelle et les râteaux Pour rassembler à neuf […]

lire la suite

L’âge le moins fait pour le bonheur (Louis Pauwels)

Avec ses ténébreux orages, ses vertiges suicidaires, ses dévorations d’absolu, la jeunesse est l’âge le moins fait pour le bonheur.

lire la suite

The Mask (Charles Baudelaire)

Contemplate this treasure of Florentine graces; In the undulation of this muscular body Elegance and Strength, divine sisters, abound. This woman, truly a miraculous piece of work, Divinely robust, adorably thin, Was made to be enthroned in sumptuous beds And to beguile the leisures of a pontiff or prince. – And look at this delicate, […]

lire la suite