Kiss and Cry (Jaco Van Dormael, Michèle Anne De Mey)

« Kiss & Cry est un spectacle tout simplement magique. La création collective organisée par le cinéaste Jaco Van Dormael et la chorégraphe Michèle Anne De Mey est une petite merveille d’inventivité, d’originalité et d’émotion qui croise les codes de l’écriture cinématographique, de la danse et de la dramaturgie théâtrale. Sur scène nous attend un petit […]

lire la suite

Prejudice (Antoine Cuypers)

je suis allée voir un film hier soir que je souhaitais vous partager. ça parle de système, d’interactions, de folie, de normalité, de ce qui ne l’est pas et de notre rapport avec elle. c’est fort. puissant. dur. parfaitement juste. c’est belge (ce qui ne gâche rien). c’est tout simplement…magistral. PREJUDICE – c’est le nom […]

lire la suite

La rivière bien nommée (Patrick Corillon)

Au commencement était le Verbe. Le Verbe était un cercle parfait. Le Verbe était partout et nulle part. Lorsqu’il prit conscience de lui-même Le verbe ignora le nulle part Et ne se reconnut que dans le partout. Il perdit ainsi une part de lui-même Et de cercle, il se réduisit à la forme d’un œuf. […]

lire la suite

Dans le ventre (Alexandre Drouet et Thierry Janssen)

Un jeune homme est coincé dans un train à l’arrêt au milieu de nulle part. « Problème de locomotive »! Il se met alors à nous raconter son adolescence: les difficultés financières de ses parents, les moqueries des autres élèves, ses déboires amoureux, ses amitiés, ses premiers vols… Il s’appelle Jonas. A 16 ans, il […]

lire la suite

L’Alchimiste (Paulo Coelho)

Juste une lecture à conseiller à ceux qui aiment lire… Rien d’original, juste Paulo Coelho, l’Alchimiste. Ce livre a changé ma vie! …. Dans l’Alchimiste, Paulo Coelho parle de ce qu’il appelle la « Légende personnelle ». Ce pour quoi on est destiné. Si on veut suffisamment réaliser notre Légende personnelle, le monde entier concourt à nous […]

lire la suite

Mon p’tit loup (Pierre Perret)

Suite à un échange sur le fait qu’il faut parfois prendre l’autre par la main et non seulement l’écouter, une participante à l’espace d’échanges propose cette chansons, parce que ‘ Putain, j’ai pas besoin qu’on me dise ce qui va pas chez moi. J’ai besoin qu’on m’aide à trouver ce qui va.’

lire la suite

J’ai pas les mots (Grand Corps Malade)

Quand j’ai écouté cette chanson elle m’a bcp touché et donc j’avais envie de la partager avec vous. Une participante à l’espace d’échanges

lire la suite

La porte qui claque

L’adolescence est certainement un moment où les portes qu’on passe dans un sens et puis dans un autre du dedans vers le dehors et du dehors vers le dedans prennent toutes leur importance. Exploration du monde, retour vers le camps de base pour mieux repartir explorer. Porte qui claque aussi pour manifester son dés-accord et […]

lire la suite

Moi, Christiane F, 13 ans, droguée, prostituée (Christiane F.)

« Nous avons toujours rêvé d’aller à Paris. Nous voulions louer une chambrette à Montmartre et nous y désintoxiquer. Nous n’avions jamais entendu parler de la drogue à Paris, et nous pensions que ça n’existait pas. A Paris il n’y a que des artistes, des mecs super, ils boivent du café, ou un verre de vin […]

lire la suite

Le journal d’Anne Frank (A. Frank)

« Le monde, la nature et l’ample beauté de tout, de toutes les belles choses ensemble. Alors, je ne pense pas à toute la détresse, mais à la beauté qui subsiste encore. C’est là que réside pour une grande part la différence entre maman et moi. Le conseil qu’elle donne est : « Pense à toute la […]

lire la suite

Chagrin d’école (D. Pennac)

 » Père polytechnicien, mère au foyer, pas de divorce, pas d’alcooliques, pas de caractériels, pas de tares héréditaires, trois frères bacheliers (des matheux, bientôt deux ingénieurs et un officier), rythme familial régulier, nourriture saine, bibliothèque à la maison, culture ambiante conforme au milieu et à l’époque (père et mère nés avant 1914) : peinture jusqu’aux […]

lire la suite

Rien ne s’oppose à la nuit (D. de Vigan)

« Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence. » Très beau livre sur la relation d’une fille avec une mère pas […]

lire la suite